Belabre sauve l’Étoile in extremis « ES Prissé-Mâcon Basket- Site Officiel de l’Etoile Sportive Prissé Mâcon

Belabre sauve l’Étoile in extremis

2018_Basket_Prisse_JacquesCormareche_201800505_026
lundi 7 mai 2018 | Actus , Résultats

Partager

Cette dernière rencontre a tenu toutes ses promesses avec ces hommages à Fabien Thomas à la tête du club depuis quatre ans et à Gary Staelens qui jouait le dernier match.

69-65

L’Étoile part avec un cinq plutôt du genre musclé formé de Chevigny, Da Silveira, Staelens, Belabre et Zapha ce qui n’empêche pas Marseille de débuter sur les chapeaux de roue avec un Bardet en pleine réussite. Mais Staelens, adroit, garde le contact.

Un match de gala qui voit Belabre écoper de la première faute de la partie après huit minutes de jeu. Déal succède à Chevigny pour muscler la défense. Mais la fougue des Marseillais leur permet de tenir tête à une équipe quelque peu maladroite. Ce basket hourra très spectaculaire satisfait le public mais sème le doute au sein des Tango.

La mi-temps est sifflée à 34-33 pour le SMUC alors que les deux équipes ont connu du déchet aux tirs. Et aussi onze fautes en tout et pour tout sifflées de part et d’autre.

Quel final

Pedebosq grâce à un panier bonifié et le SMC passe devant de quatre points bien vite comblés par Landu-Bongo et même mieux inversé. Le jeu devient haché, avec trop de pertes de balles des deux côtés. Le SMUC n’ayant inscrit que dix points en ce troisième quart-temps pointe avec sept points de retard. L’ESPM peut voir venir mais c’est sans compter sur l’adresse des Bardet et autre Boye-Don. Marseille égalise même à cinq minutes de la fin.

La suite se résume à un combat collectif qui n’a plus rien à voir avec celui du début de rencontre. Et toujours un score de parité (60-60) à 20 secondes de la fin du match. Une balle perdue plus tard, l’Étoile est poussée en prolongation.

Et Belabre sauve l’ESPM. Stalens peut pleurer de joie. La soirée se finit bien.

J.Milleret (CLP) – Article JSL