La prolongation fatale à Prissé-Mâcon « ES Prissé-Mâcon Basket- Site Officiel de l’Etoile Sportive Prissé Mâcon

La prolongation fatale à Prissé-Mâcon

dimanche 4 novembre 2018 | Actus , Résultats

Partager

La partie débute sur un faux rythme avec des pertes de balles de part et d’autre et de surcroît un pourcentage minime aux lancer-francs. Dans ce contexte où les nerfs prennent le pas sur la technique, avec des défenses qui peinent à s’installer, c’est à un hourra-basket que les huit cents spectateurs assistent. Et dans ce contexte peu favorable au beau jeu, ce sont Booth et Chevigny qui permettent à l’ESPM de rester aux commandes grâce leur adresse.

Il faut attendre le deuxième quart-temps pour voir les deux équipes bien en place en défense. La conséquence est immédiate. Le jeu s’anime et Déal et Haquet, chargés de faire le ménage sous le cercle, s’en donnent à cœur joie. L’ESPM tient bon sous les coups de boutoir des intérieurs Zapha, Disy et Meite.

A quelques secondes de la mi-temps, l’ESPM ne compte que six fautes à 12 à son adversaire ce qui montre une organisation défensive au point. Une mi-temps marquée par une parfaite répartition des points Booth (8), Belabre (7), Déal (6), Chevigny (7), Haquet (7). Visiblement, le collectif est en place tant en défense qu’en attaque.

Le troisième quart-temps redouté débute sur les chapeaux de roue avec un Chevigny en pleine réussite. Mais pour peu de temps. Lyon SO revient dans la course avec un Disy performant passant même devant au score. Mais trois paniers bonifiés de Booth et Haquet donnent de l’espoir à une ESPM toujours devant au score de trois petits points.

Deal sort pour une quatrième faute dans un contexte où au cours du troisième quart temps l’ESPM est pénalisée pour six fautes contre trois seulement à Lyon SO.

Un final haletant

La fin est un véritable combat de tous les instants et dans ce contexte difficile, les Tango donnent tout. Aussi bien de loin, de près, en individuelle ou en défense collective.

Un petit point sépare les deux équipes à 4 secondes du buzzer dans un chaudron au bord de l’explosion. Belabre sort sur blessure au genou à 40 secondes de la fin.

La prolongation se joue sans Déal sorti pour 5 fautes ni Belabre. L’ESPM s’incline face à une formation constituée de sept pros et n’a pas à rougir. Les playoffs s’éloignent.

Prissé-mâcon – LYON SO : 90-92 A.-P.A Prissé (salle des sports) : Lyon SO b. Prissé-Mâcon 92 à 90 après prolongation (15-17, 17-18, 25-16, 19-25, 16-14). Arbitres : MM. Julien et Duthu

Prissé-Mâcon  : 32 paniers sur 64 tirs dont 18 sur 38 à 3 pts. 18 LF sur 26.

Marqueurs : Buchet 5, Moreau 0, Booth 23, Belabre 7, Dia 2, Deal 10, Chevigny 14, Haquet 29.

Lyon SO  : 32 paniers sur 75 tirs dont 9 sur 29 à 3 pts. 19 LF sur 27.

Marqueurs : Zapha 7, Kiple 2, Colas 6, Kazonas 7, Disy 29, Driss 16, Domenech 0, Joss Rauze 11, Meite 14

Jean MILLERET (clp)