Prissé Mâcon domine Oullins : 95-82 « ES Prissé-Mâcon Basket- Site Officiel de l’Etoile Sportive Prissé Mâcon

Prissé Mâcon domine Oullins : 95-82

DSCF2574-002
dimanche 5 avril 2015 | Résultats

Partager

Il ne fallait pas les énerver

Dans une tension très vive consécutive à une agression sur Trakimas, l’Étoile a finalement su garder ses nerfs et sortir vainqueur d’un match piège.

Devant une salle bien remplie à nouveau mais un peu amorphe, le match débute sur un faux rythme avec une défense tango aux abonnés absents.

Ce qui provoque la colère de David Thévenon qui prend un temps mort « musclé » au bout de deux minutes. Avec effet immédiat sur ses joueurs qui ne parviennent pourtant pas à distancer une équipe visiteuse très courageuse. Si bien qu’à l’issue du premier quart, l’écart n’était pas fait pour rassurer (22,19).

L’incident

Un match gentillet donc jusqu’à la 13e minute où Amoughi se montrera coupable d’une agression sur Trakimas comme on en voit heureusement rarement sur les terrains de Basket. De longues minutes KO, le géant lituanien fut évacué vers l’hôpital.

De quoi réveiller un public désormais en furie mais pas ses partenaires qui subiront un gros contrecoup (34-40, 35e ) avant une réaction d’orgueil avant la mi-temps atteinte sur le score de 43 à 41.

Le retour sur le parquet sera Lyonnais qui déclenchera une salve de trois points pour prendre un avantage conséquent (47-57, 24e ).

La réaction

Mais cette équipe de l’Étoile a du cœur et, poussée par un public qui scandait toujours le prénom de Rémi Trakimas, la triplette Missonier (finalement présent), Doreau, Thompson initiera un 22-2 en quatre minutes dont ne se remettront pas les joueurs d’Oullins.

Et malgré une tension bien palpable consécutive aux incidents de la première mi-temps et une double boîte mise en place par le coach d’Oullins, le quatrième quart-temps se déroulera sur une nette domination locale.

Les Prisséens sont désormais lâchés et les voltigeurs Thompson et Bado font lever la salle sur des dunks spectaculaires. Fallait pas les énerver !