Une “der” en apothéose pour Prissé, Doreau et Thompson « ES Prissé-Mâcon Basket- Site Officiel de l’Etoile Sportive Prissé Mâcon

Une “der” en apothéose pour Prissé, Doreau et Thompson

_MG_4067
dimanche 15 mai 2016 | Actus , Résultats

Partager

Alors qu’on aurait pu craindre un match sans âme pour clore la saison, les équipes de l’ESPM et de Golfe Juan auront livré une belle bataille.

Prissé – Golfe Juan 87 – 81

Alan Thompson ne sera plus tango la saison prochaine. Et Julien Doreau met un terme à une carrière remarquable. Et c’est un club tout entier, et surtout sans doute plus de 1500 supporters qui, debout, ont rendu un vibrant hommage à ces deux joueurs qui auront leur place dans l’histoire du club.

Ceci juste avant l’entre-deux initial laissant craindre un spectacle sur le terrain un peu moins rigoureux entre deux équipes ne jouant rien au classement. Il n’en fut rien car, après une entame de match à l’avantage des Mâconnais, les Azuréens resserreront les boulons, histoire de ne pas sombrer lors de leur plus long déplacement de la saison.

Dernière ovation

Les débats se durcissent donc un peu au fil de la rencontre mais les deux formations étant plutôt portées vers l’attaque, les artilleurs s’en donnent à cœur joie. Avec 15 réussites à 3 points côté prisséen (6 pour Cornéo) et 10 pour Golfe (6 pour Vullin) pour alimenter la marque.

Mais, sans doute un peu plus motivés et surtout en s’aidant d’une grande domination au rebond, les joueurs du président Thomas auront contrôlé l’essentiel de la partie si ce n’est un passage en tête des visiteurs dans le 2e quart, pour s’engager dans l’ultime acte avec 14 points d’avance (66-52, 30e ). Et si les visiteurs s’accrocheront jusqu’au bout, notamment par Vébobe, la messe était dite bien avant la fin et Alexis Sangouard pouvait faire sortir Thompson et Doreau pour une dernière ovation.

« Je viens de vivre une expérience très stressante au départ puisque l’équipe n’était pas encore maintenue », confie le coach Alexis Sangouard. « Je devais diriger des joueurs souvent plus âgés que moi. Les cadres m’ont bien aidé et au final je ne peux que tirer un bilan positif. J’espère avoir acquis une expérience qui me servira par la suite. »

Pierre Desroches (CLP)